Revenir à Le Plan Climat

Les démarches transversales

Lauréat TEPCV

En février 2017, le Pôle Territorial du Perche a été labelisé « Territoires à énergie positive pour la croissance verte » (TEPCV), à la suite d’une candidature à l’appel à projets. Cette labélisation a été officialisée avec la signature d’une convention par Mme Ségolène Royal, à l’époque Ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer.

 

Un territoire à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV) est un territoire d’excellence de la transition énergétique et écologique. Le territoire s’engage à réduire les besoins en énergie de ses habitants, des constructions, des activités économiques, des transports, des loisirs. Le Pôle territorial du Perche a proposé un programme global pour un nouveau modèle de développement, plus sobre et plus économe.

Les domaines d’actions prioritaires sont notamment :

  • La réduction de la consommation d’énergie: rénovation de l’éclairage public
  • Le développement des énergies renouvelables: installation de système de chauffage à partir d’énergie renouvelable dans le cadre de rénovation énergétique de bâtiment public.
  • Le développement des mobilités et transports propres: acquisition de véhicules électriques et vélos à assistance électrique, création de pistes cyclables
  • La préservation de la biodiversité: programme de restauration de mares

La labellisation du Pôle territorial du Perche « Territoire à Energie Positive pour la croissance verte », est perçue comme un signal fort auprès des acteurs locaux pour montrer l’intérêt de s’engager plus encore dans la stratégie territoriale Climat Air Energie en cours de préparation, et renforcer leurs efforts pour tendre vers des projets plus ambitieux et innovants en matière de transition énergétique et écologique.

  • Les Certificats d’Economie d’Energie

La labélisation « TEP CV » a permis au territoire de bénéficier du dispositif des « Certificats d’Economie d’Energie » (CEE).

Les CEE permettent de financer des projets liés à la modernisation de l’éclairage public et à la rénovation énergétique de bâtiments communaux tels que des équipements, des commerces ou encore des logements.